Photo L'Europe : le plus grand marché mondial !
28.02.19

L'Europe : le plus grand marché mondial !

Economie européenne

Par manque d'homogénéité économique, l'Europe a du mal à faire valoir son titre de région plus développée et plus riche du monde. Malgré cela, il demeure le plus grand marché mondial. Les entreprises européennes qui savent profiter de ce marché grossissant peuvent prétendre à une croissance sans précédente.

Etat des lieux de la situation actuelle

L'économie est au centre de la préoccupation de l'Europe après les guerres mondiales. La création de la Communauté économique européenne au milieu des années 50 témoigne de cette volonté européenne de reprendre les rênes. Dès lors, des efforts ont été entrepris pour favoriser les échanges, la libre circulation des biens & services, des personnes et des capitaux entre les Etats membres.

Résultat, les entreprises européennes peuvent se concentrer sur le marché gigantesque de l'Europe où il y a à peu près 500 millions de consommateurs. La concurrence entre les acteurs économiques a permis de stabiliser les prix. Dans son essai intitulé « de l'audace !», André-Jacques Auberton-Hervé incite alors les entreprises à se développer à l'échelle européenne et partir à la conquête de ce vaste marché. Comme aucun pays européen n'est assez grand pour se mesurer à la Chine et aux Etats-Unis, une entreprise qui se veut être compétitive doit viser l'ensemble de l'Europe en termes d'objectif commercial, selon toujours ;André-Jacques Auberton-Hervé.

La révolution industrielle 4.0 pour l'Europe

C'est durant le forum mondial de l'industrie de Hanovre, en Allemagne, qu'est apparu pour la première fois le terme « industrie 4.0 ». Il désigne la 4ème révolution industrielle actuellement en marche et qui, selon les experts, se manifeste par la volonté de séduire les consommateurs avec des produits personnalisés et uniques.

Cette révolution sera marquée par l'apparition d'une génération d'usines robotisées, connectées et intelligentes. Pour s'imposer sur le marché très concurrentiel de l'Europe, les entreprises 4.0 doivent alors s'ouvrir à la culture de l'innovation. Cela suppose l'adoption de différentes stratégies qui commencent par l'identification/création de l'innovation qu'une entreprise veut créer.

L'innovation accompagnant l'ère de la révolution 4.0 nécessite également la mise en place d'une veille stratégique. Il faut savoir anticiper l'évolution du marché, étudier les stratégies de ses concurrents directs et indirects. Les prestations proposées par le cabinet de conseil 4A Consulting &; Engineering s'adressent justement aux acteurs impliqués dans les projets renouvelables. Ce type de projet, pour rappel, est considéré comme un secteur porteur d'espoir de l'industrie 4.0 selon le fondateur de la société 4A Consulting &; Engineering, monsieur Auberton-Hervé.

Le marché du renouvelable en Europe

Les efforts déployés semblent insuffisants à en juger par le bilan sur les énergies renouvelables (EnR) en Europe. Le marché prometteur dédié à ces énergies propres ne se porte pas aussi bien qu'il le devait être. Par incapacité à gérer les politiques de soutien dédiés aux EnR, les collectivités font face à une inflation des coûts.

Du côté des exploitants, la baisse de subvention entraine un ralentissement de la demande auprès des équipementiers. A cela s'ajoute la forte concurrence, notamment du côté des Asiatiques. Même les entreprises qui tentent de vulgariser le solaire partout dans le monde, et pas seulement en Europe, se trouvent confrontées à des difficultés à résister à la concurrence. C'est le cas de Soitec, le leader dans les semi-conducteurs, qui a été contraint d'abandonner le solaire. L'entreprise iséroise Soitec a pourtant réussi un exploit dans ce domaine, notamment en réussissant le pari d'installer la centrale de Touwsrivier, en Afrique du Sud.